Vision
Vision

Markers and Acrylic on paper, 2021.

press to zoom
Patchwork of Wishes
Patchwork of Wishes

Markers and Acrylic on Paper, 2021.

press to zoom
Normalize difference
Normalize difference

Markers and Acrylic on Wood. Series of Earrings.

press to zoom
Vision
Vision

Markers and Acrylic on paper, 2021.

press to zoom

BRANDY MORRIS

Falling into Art

Brandy took to her pens, pastels and markers during the Covid-19 pandemic. With bold colours and expressive patterns, interspersed with text, Brandy creates organic micro-universes that coexist in febrile and excited surfaces. Brandy invites the viewer to participate in the celebration of life in all its various shapes and expressions. The images in this gallery show various details of Brandy's works. Visit her website at : https://www.brandymorris.ca/

 

ENTREVUE / INTERVIEW

Entrevue avec Brandy Morris
(English follows)

Quelle est la qualité la plus importante à cultiver dans la création artistique ?


L’abandon. L'une des choses les plus importantes que l'art a faites pour moi est de m'aider à me libérer de (certaines de) mes manières perfectionnistes. J'aime le travail abstrait parce que j'ai tendance à entrer dans chaque pièce avec une certaine intention mais aussi avec le moins d'attentes possible. J'aime laisser un peu de place à la pièce pour me dire où elle veut aller.


Quelles sont les choses que vous espérez que les artistes n'oublieraient pas après 10 ans de création artistique ?

Cet art est d'abord pour l'artiste, et pour tous les autres ensuite, peu importe à quel point ils ont aimé cette chose que vous avez faite, mais à partir de laquelle vous avez évoluée.


Quelles sont les choses que vous voudriez transmettre aux spectateurs de votre œuvre ?


Parfois mon art est « seulement » joli. Il est destiné à offrir une évasion avec ses couleurs et ses motifs. J'aime considérer mon art comme une destination de vacances, quelque chose dans lequel vous pouvez vous perdre. Il y a des moments où je viens à une oeuvre avec l'intention de dire quelque chose de spécifique qui me préoccupe, comme je l'ai fait avec la série Pretty Fat. Mais, l'art, comme les gens, n'a pas besoin d'être « utile » pour être valable. Il peut simplement exister. Ce concept est très important pour moi et mon processus.


Comment êtes-vous entrée dans la création artistique ?


Je me suis toujours considérée comme une personne créative, mais j'ai surtout limité cette créativité à la commercialisation de mon entreprise de coaching, à la conception de formations et à plusieurs costumes d'Halloween extravagants. En fait, je suis tombée dans la création artistique plus que je ne l'ai fait. J'avais acheté un wacom avec l'intention d'apprendre le graphisme et j'ai décidé de tracer des portraits de personnes afin d'avoir une idée de l'utilisation du stylo. Entre le coup de foudre pour le dessin de portraits et deux programmes très bien conçus des incroyables Leigh Medeiros et Olwen Wilson, je me suis retrouvée amoureuse de la création. J'ai commencé avec le numérique, puis j'ai fait ce que j'avais dit que je ne ferais jamais : faire de l'art avec de la peinture. Maintenant, j'ai l'impression que cela fait partie de mon être et je suis toujours en admiration devant cela.


Si par accident, tout votre matériel d'art disparaissait et qu'il ne vous restait qu'un seul matériel d’art, lequel voudriez-vous que ce soit ?


Un stylo Posca noir

Que pensez-vous du mot « gribouiller » ?


Je l'aime! J'admets que j'ai dû m'y retrouver et que je dois encore le revoir de temps en temps, car il peut certainement y avoir une connotation négative associée à ce mot, par rapport aux autres formes d’art. Il y a un contrôle dans la plupart des industries qui nous dit que nous devons faire quelque chose de spécifique pour être valide. Certains y adhèrent, d'autres non. Quand j'y pense vraiment, je n'adhère pas à l'idée qu'il existe une «bonne» façon de faire de l'art. Je suis une gribouilleuse fière.

INTERVIEW WITH BRANDY MORRIS

What is the most important quality to cultivate in art making ?


Surrender. One of the most important things that art has done for me is helping me to release (some of) my perfectionist ways. I love abstract work because I tend to go into each piece with some intention but also with as little expectation as possible. I like to leave some room for the piece to tell me where it wants to go. 


What are some things you hope artists would not forget after 10 years of art making ?


That art is for the artist first, and everyone else second, no matter how much they loved that thing you used to do but evolved from.


What are some things you would want to convey to the viewers of your artwork ?


Sometimes my art is “only” pretty. It is intended to provide an escape with it’s colours and patterns. I like to consider my art a vacation destination, something you can get lost in. There are times I come to a piece with an intention of saying something specific that’s on my mind like I did with the Pretty Fat series. But, art, like people, doesn’t have to be “useful” to be valid. It can just exist. That concept is very important to me and my process.

How did you get into art making?


I’ve always considered myself a creative person but I mostly limited that creativity to marketing my coaching business, designing training, and several over-the-top Halloween costumes. I actually fell into art making more than I got into it. I had purchased a wacom with the intention of learning graphic design and decided to trace some portraits of people in order to get a feel for using the pen. Between falling in love with drawing portraits and two very well-timed programs from the amazing Leigh Medeiros and Olwen Wilson, I found myself in love with creating. I started with digital and then I did the thing I said I would never do: making art with paint. Now it feels like it’s part of my being and I’m still in awe of that.


If by some mishap, all of your art material disappeared and you had only one piece of art material left, which would you wish it to be ?


Black Posca pen


What do you think of the word “doodling”?


I love it! I will admit, I had to get my brain around it and still have to revisit it from time-to-time because there can definitely be some connotation that it’s less than other art. There’s gatekeeping in most industries that tells us that we need to do something specific to be valid. Some buy into that, others don’t. When I’m actually thinking about it, I do not buy into the idea that there is a “right” way to make art. I am a proud doodler.